Cameroun 2009 – une semaine à Nkol Nguet

16 février 2010 par Administrateur

une semaine à NKOL-NGUET - remerciements
L’association « les pleurs du sud » en collaboration avec le CDAFAL 68 présente

« UNE SEMAINE A NKOL NGUET »

un film de Joseph ATEBANKOU
montage TINA A5
Musique et réalisation TINA A5

Michelle
Colonel

Caméra Joseph ATEBA.N

Alexis et Aboirée
Colette
Oncle MEKINDA
et tous les autres…

Avec les femmes de l’association « EDING ANYANG »

voir ici, le film …


3 premiers jours :

4 derniers jours :


Le village de Nkol Nguet se situe à une quarantaine de kilomètres de Yaoundé dans une zone boisée ; il compte 800 habitants, avec ses différents hameaux, répartis sur une superficie d’environs 35 km2.

Il n’y a ni électricité ni eau courante dans les habitations; malgré la présence d’eau potable, le village est traversé par des cours d’eau, les moyens pour aménager les puits sont inexistants.

Une association de femmes, Edins Anyang, a été créée pour tenter de créer les conditions d’un développement raisonné, de lutter contre la pauvreté, d’améliorer le quotidien des populations rurales et d’enrayer l’exode vers la ville, particulièrement l’exode des jeunes.

Le CDAFAL du Haut-Rhin et l’association les Pleurs du Sud soutiennent l’association Edins Anyang.
Plusieurs axes ont été retenus et la recherche de financements pour permettre d’apporter une aide humaine et matérielle est une de nos préoccupations.

  • L’appui à l’éducation et à l’encadrement des jeunes, l’amélioration des conditions de la scolarité, la création de la bibliothèque, l’apport de fournitures scolaires, la recherche de moyens de locomotion leur permettant de suivre leur scolarité après le primaire, la localité d’Awaé est éloignée de plusieurs kilomètres.
  • Les plus défavorisés ne peuvent pas envoyer les enfants au lycée après l’école primaire et il n’y a pas de centre de formation équipé.
  • L’éducation à la santé, la prévention, l’aide au Comité de lutte contre le Sida, qui n’est pas fonctionnel par manque de moyens, particulièrement les médicaments indispensables.
  • Le développement de l’habitat et la promotion de la construction avec des procédés et matériaux traditionnels locaux, la formation aux techniques de construction.
  • La protection de l’environnement avec le développement de l’énergie solaire pour éviter la déforestation.


une semaine à Nkol Nguet
envoyé par bikali

Laisser un commentaire

merci de compléter... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*